Quels sont les atouts de l’agriculture française ? Par Olivier Dekokère

Malgré quelques difficultés dues à certaines conjonctures particulières européennes et mondiales, l’agriculture française reste, tout de même, à la première place en Europe. La France est un pays propice au développement des cultures et de l’élevage, notamment grâce à sa grande diversité de climat et ses territoires au produits diversifiés.

Comme le dit Olivier Dekokere, un expert de l’industrie agroalimentaire, l’agriculture française a de nombreux atouts à faire valoir sur le plan international.

L’agriculture française est première d’Europe

A elle seule, la France compte 16% des terres agricoles d’Europe et est première dans le domaine de l’agriculture dans l’Union Européenne. De plus, avec une production agricole de 75 milliards d’euros en 2013, l’Hexagone dépasse de loin celle de l’Allemagne (53 milliards), de l’Italie (50 milliards) et de l’Espagne (44 milliards). Enfin, Olivier Dekokère nous signale que la France est leader dans le domaine de l’exportation de blé, d’alcool et de semences.

Une superficie de plusieurs millions d’hectares

La superficie totale cultivable en France s’élève à environ 27 millions d’hectares, soit environ la moitié du territoire français. Ce qui donne l’opportunité de cultiver en grande quantité de multiples produits.

Le pays dispose d’un climat favorable à différentes cultures

Notre pays est connu pour ses climats divers et variés. Dans le domaine de l’agriculture, cette particularité est aussi un atout majeur. En effet, les terres arables situées de part et d’autre du 45ème parallèle de latitude nord, profitent d’un climat tempéré et permettent une grande diversité au niveau des cultures.  Pour schématiser, la France peut être découpée en deux : à l’Ouest, l’élevage et dans les grandes plaines de la région parisienne, la culture de céréales.

L’agriculture biologique de plus en plus présente

Avec l’éveil des consciences et des mentalités, les français sont de plus en plus nombreux à vouloir se nourrir plus sainement. De ce fait, ils se tournent plus régulièrement vers les produits bio issus de l’agriculture biologique. En France, ce type de production gagne de plus en plus de terrain.

En 2016, l’activité biologique concernait près de 118 000 emplois directs et elle a, depuis 4 ans maintenant, une croissance annuelle de 8,4%. De même, les opérateurs sont en hausse de 10% entre 2016 et 2017, avec un total de 47 104 opérateurs, c’est-à-dire, producteurs, transformateurs, distributeurs et importateurs.

Sur le plan européen et mondial, l’agriculture française a encore de très beaux jours devant elle notamment grâce à ses nombreux atouts.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s